Parcours

Je peins… depuis longtemps

Adolescent, mes premières œuvres sont influencées par le décor urbain dans lequel j’évolue. J’ai toujours peint l’humain en action : dans la rue, les bars, les brasseries, parfois dans son intimité. Plus tard la mer, les portuaires, le ciel et l’eau sont venus s’ajouter à mon inspiration initiale. Mes dernières recherches sont tournées résolument vers la mer, le ciel, les nocturnes. Cette partie de notre environnement qui se trouve entre le réel et le rêve !

Ma peinture ne délivre pas de message transcendantal, c’est une « tranche de vie », que je peins après l’avoir vécue. Peintre du vécu : « des gueules », des ambiances, la vie de jour ou de nuit. Sensible à ce grand décor qu’est Paris et sa banlieue, Rotterdam Londres ou Venise…

 Je suis un peintre témoin de mon temps !

Ma technique

Si mes supports sont variés  : châssis ou cartons entoilés, cartons, papier, panneaux de bois préparés, j’utilise la peinture à l’huile, l’acrylique et m’exprime sur des formats classiques 1 à 120, et formats carrés voire des grands formats 4 x 2 m.

Parfois afin de respecter des demandes précises je peins des œuvres avec des techniques a l’eau acrylique et lavis de grands formats.

Historique

Expositions personnelles : Galeries parisiennes
Expositions collectives : France, Belgique, Japon, Chine
Salons nationaux : Salon des Artistes Français, Salon des Artistes Indépendants, Salon d’Automne, Salon National des Beaux Arts
Collections particulières en France, en Italie, aux USA et en Chine

DROUOT Paris depuis 1995 – Maison des Artistes n° LA 04400 – Sociétaire de la Fondation TAYLOR – Déductions fiscales pour les achats d’œuvres d’art,  la fiscalité en vigueur

L’art selon Max Laniado

L’art d’acheter de l’art
Plus qu’un marchand d’art
Je suis un promoteur d’artistes

Max Laniado est un promoteur et marchand d’art international basé à New York. Ce petit essai concis s’adresse aux collectionneurs d’art avertis, aux amateurs d’art et aux artistes. Max Laniado y explique, dans la première partie, sa vision de l’art contemporain et comment il cherche de nouveaux talents qui pourraient devenir les nouveaux maîtres du 21ème siècle. Il analyse les motivations de l’achat d’œuvres d’art. Dans la deuxième partie de ce livre, il présente une sélection d’artistes qu’il représente sur le long terme.

Quand j’ai commencé à faire de ma passion pour l’art un métier, j’étais déterminé à éviter la tentation facile de traiter avec des maîtres déjà reconnus qui, à leur époque, étaient eux-mêmes des artistes émergents contemporains. Les collectionneurs qui ont eu l’instinct d’acquérir leurs œuvres à cette époque peuvent être fiers et heureux de voir leur flair transformé en richesse. J’ai donc décidé de chercher de nouveaux talents ayant le potentiel de devenir reconnus et célèbres comme leurs prédécesseurs. Je ne suis pas les modes et les tendances que je considère comme éphémères, mais je cherche les talents qui, avec leur créativité unique, auront le potentiel de laisser leur empreinte dans l’histoire de l’art, et de rester pertinents à travers les âges.

3 des pages de ce livre de Max Laniado sonrt consacrées à mes oeuvres.

Merci à lui de cet honneur !

Contacter Fred Latrace en direct ou visiter son atelier